Panthéon Football Club

lundi 29 mai 2006

Dernière annulation de la saison

Certains ont insisté pour que nous tentions organiser un match amical pour lundi prochain.

J'ai commencé à contacter des équipes, avec l'idée que si nous n'étions pas assez nombreux ils pourraient nous passer des joueurs. Idée généreuse, mais que répondre à la question de mon interlocuteur : "Combien serez-vous ?" Avec 4 réponses en poche à vendredi matin, je ne pouvais pas dire mieux que "entre 5 et 11", et encore était-ce optimiste. Désagréable alors de faire face au silence (que l'on pouvait supposer consterné), au pouffement à peine retenu, ou à la question, même amicalement exprimée, sur le caractère de réalité de notre équipe.

Bref, plutôt que de passer pour un charlot, et de consacrer une partie de ma journée de lundi à recruter pour hisser nos effectifs à un niveau simplement présentable, j'ai préféré renoncer, et je crois que c'est la voie de la sagesse.

Il semble bien que cela marque la fin de la partie active de notre saison footballistique, la suite, c'est à dire la Coupe du Monde, appelant de notre part une contribution plus passive, ou disons avec un impact moindre sur le résultat final.

mercredi 24 mai 2006

Dernière arnaque de la saison

On ne change pas une équipe qui gagne, dit la sagesse populaire. C'est faire peu de cas du turn over au Panthéon.

De l'équipe victorieuse contre Café Aveyronnais, seuls 6 joueurs étaient présents lundi, et nous ne devons qu'à une intense activité de nos recruteurs d'avoir pu hisser nos effectifs au-delà du seuil que nous nous fixons comme objectif (11).

Un coup dur malheureusement dès l'échauffement avec le claquage de Jérôme. Cet imprudent a sans doute commencé son échauffement sans s'échauffer avant.

Lire la suite

lundi 15 mai 2006

Rencontre du troisième type

Victoire hier du Panthéon FC contre le Café Aveyronnais, 5-2. Comme on dit parfois à la télé : aggregate 12-3.

Thierry était bien présent parmi nous hier soir. Ceux qui le qualifiaient d'ovni ont pu expérimenter une rencontre du premier type (réglementairement : fait d'apercevoir un ovni) un quart d'heure à peine après le début du match. Puis, quelques minutes après son entrée sur le terrain, ce fut la rencontre du deuxième type : preuve physique de son existence. Cette preuve prit la forme d'un contact avec le ballon, qui intervint après quelques tentatives moins probantes qui avaient semé le doute.

Avec Thierry nous étions douze. Signe d'une nette amélioration au niveau des effectifs, même si nous pouvons encore progresser, là aussi.

Lire la suite

vendredi 12 mai 2006

Explications

Pour les plus jeunes, qui ne comprennent peut-être pas le commentaire laconique d'Olivier (en commentaire du précédent message), Thierry est pour le Panthéon une sorte d'entité mythique, à mi-chemin entre un ovni et le Père Noël.

Disons pour être plus précis que son existence est avérée, mais que les mails qui émanent de sa messagerie sont environnés d'un certain mystère. Aucune corrélation en tout cas entre leur teneur et sa présence au match.

Mes archives ne me permettent pas de dater sa dernière prestation, mais je crois qu'il totalise moins de 2 matchs sur les 4 dernières saisons, malgré une petite dizaine de messages porteurs d'espoir.

Certains peuvent jouer à se faire des émotions en imaginant qu'il se montrera lundi prochain. Pour ma part, je garde mon calme.

Le point à vendredi 15h

Pour le match de lundi, j’ai déjà 11 réponses positives. Ca n'a l'air de rien, mais ça faisait longtemps que je n'en avais pas reçu autant.

Faites juste attention à ne pas vous blesser ce week-end (je veux dire, ceux qui ont répondu oui).

lundi 24 avril 2006

Annulation Neuilly

Le match de ce soir est annulé.

Le correspondant des adversaires m'apprend que la Mairie de Neuilly a réquisitionné le terrain ce soir, et que donc nous ne pouvons pas jouer.

A titre personnel je trouve que le Maire de Neuilly en prend bien à son aise. J'ai bien envie d'en appeler au Ministre de l'Intérieur ...

mercredi 12 avril 2006

Exigüité et ambigüité

Conformément aux prévisions, nous étions tout juste 11 lundi soir.

Il était heureux que nous ne soyons pas plus nombreux, compte tenu de l'exigüité du vestiaire : nous ne disposions pour nous changer avant le match que du vestiaire de l'arbitre. Certains semblaient se réjouir de cette occasion de resserrer les liens entre nous, mais d'autres non.

Heureusement nous avons eu un vrai vestiaire après le match, le pire a donc été évité.

Les deux renforts qui nous avaient été fort utiles lors de notre dernier match étaient de nouveau présents, nous avons donc prorogé leur contrat. Malheureusement, ces maladroits étaient auparavant allés proposer leurs services à nos adversaires. Dès lors il nous était difficile de faire croire qu'ils faisaient bien partie de nos effectifs.

Le capitaine adverse me fit savoir qu'il avait compris que ces deux là ne faisaient pas partie de notre équipe, sous-entendant que ce n'était pas réglementaire. Pour toute réponse je lui serrai chaleureusement la main en le remerciant d'une mansuétude qu'il n'avait pas vraiment exprimée, et le match put commencer sur ces bases ambigües.

Lire la suite

mardi 28 mars 2006

Des poteaux contraires

Comme on pouvait le craindre, nous n'étions que 8 à peu près à l'heure.

Heureusement, Miloslav fit le nécessaire. La félinité de ses déplacements va logiquement de pair avec un oeil de lynx, et il eut tôt fait de repérer deux blacks propres à compléter avantageusement notre effectif. A l'instar de RLD, je précise par avance que je ne sais rien des conditions de ces transferts.

Ces deux excellentes recrues nous permirent de faire face pendant toute une partie de la première mi-temps sans prendre de but. Avec l'arrivée de deux éléments supplémentaires, nous tournions finalement à 12.

En face ils étaient vraiment bons, rapides, précis, et présents sur tous les ballons. Sans même aller jusqu'à relancer, le simple fait pour nous de conserver un peu la balle n'était possible qu'au prix de beaucoup d'énergie et d'habileté, mais nous faisions face avec une certaine efficacité.

Lire la suite

mardi 21 mars 2006

Un match tout en élégance

Nouveau cas de sous-effectif lundi soir pour le Panthéon : après la piteuse annulation de la dernière fois, nous n'étions que 9 présents.

Difficile de trouver une explication unique à cette triste situation : nous ne ferons pas l'injure aux absents d'invoquer la baisse de la température. Peut-être certains d'entre eux étaient-ils simplement en train de faire le coup de poing dans les manifestations anti-CPE (du Panthéon à la Sorbonne il n'y a qu'un pas),

Ce sous effectif ne nous empêcha pas toutefois de jouer un agréable match de foot ball. En effet, après avoir eu l'amabilité de prévoir des maillots bleus plutôt que leur habituelle tenue grenat, trop confusible avec notre rouge, nos adversaires eurent l'élégance de nous autoriser à enrôler deux recrues tout en conservant l'enjeu du match officiel.

Après un tel geste, il était naturel que les références morales de notre équipe, à savoir Laurent et notre valeureux gardien, unissent leurs efforts pour leur permettre de marquer un but sans trop de difficulté (mais sans toutefois que le cadeau ne paraisse trop évident). Un dégagement un peu faible, un contrôle un peu long, une main un peu moins ferme que d'habitude, et le tour était joué.

Lire la suite

lundi 20 mars 2006

Le point à 9h12

Nous affrontons ce soir Etoile du Nord. Nous avions constaté au match aller qu'ils jouaient également en rouge (disons en grenat), et qu'ils étaient injoignables.

Ils sont toujours injoignables, ils jouent sans doute toujours en grenat, mais de notre côté le rouge de nos maillots a légèrement foncé. Il devrait donc être plus difficile qu'à l'aller de distinguer les joueurs des deux équipes.

J’ai donc fait l'achat de 11 chasubles du plus beau gris, qui nous permettront de nous distinguer des adversaires.

Compte tenu du nombre de réponses reçues, il devrait y avoir suffisamment de chasubles pour équiper tout le monde.

Et même au-delà.

Il serait d'ailleurs préférable que nous soyons un peu plus nombreux, et pas seulement pour améliorer le taux d'utilisation des chasubles.

lundi 6 mars 2006

Nous n'irons pas à Morangis

Finalement, après en avoir délibéré, le Haut Comité Décisionnel du Panthéon a décidé que de se galérer 1h30 d'embouteillages dans la banlieue pour se retrouver à 7 sur un improbable stabilisé c'était pas une bonne idée.

Donc, on annule.

Je leur ai déjà présenté nos excuses.

mercredi 1 mars 2006

Un bon nul

Panthéon FC - Conservateur : 2 - 2

Une fois de plus notre gestion des effectifs mérite un commentaire : nous étions 7 la semaine dernière, avec 15 présents hier soir notre moyenne s'établit précisément à 11. Encore un petit effort de réduction de la volatilité et nous pourrons parler d’équipe.

Parmi les 15, deux n'avaient pas prévenu de leur venue. Mais comme il ne s'agit pas précisément de nos deux plus mauvais joueurs, difficile d'envisager une sanction disciplinaire.

Clairement, l'équipe adverse était différente de celle que nous avions battue à l'aller, et nous pouvons nous réjouir du résultat final.

Lire la suite

mardi 21 février 2006

Quelques lois

Je vous cite pour mémoire la loi 3 :

"Tout match est disputé par deux équipes composées chacune de 11 joueurs au maximum, dont l'un sera le gardien de but. Aucun match ne peut avoir lieu si l'une ou l'autre équipe dispose de moins de 8 joueurs."

Hier soir nous n'étions que 7. Impossible donc de jouer réellement le match. Ils nous ont prêté des joueurs, et nous avons joué un match amical, à 10 contre 10 puis 9 contre 10 après que l'un des leurs nôtres se fût blessé.

Match que nous avons gagné par 5 buts à 1.

Lire la suite

mardi 31 janvier 2006

Bis repetita pas vraiment placent

Le propre d'un événement unique est de ne pas se reproduire.

Défaite hier du Panthéon FC contre Tonnerre Foot par 4 buts à 2.

mercredi 25 janvier 2006

Le Panthéon soigne son goal average

Disons le tout de suite : le choix du titre peut paraître un peu décalé, au regard de la dimension de l'événement dont il va être question.

Car l'événement n'est pas énorme, il n'est pas colossal, il n'est pas monumental, il est au-delà. Il dépasse l'entendement.

Je n'irai pas par quatre chemins : pour ceux qui l'ignorent (et aussi pour ceux qui le savent déjà mais ne se lasseront pas de le lire) : le Panthéon FC a battu lundi l'équipe du Café Aveyronnais par 7 buts à 1.

Je répète : victoire du Panthéon Sept à Un .

Lire la suite

mardi 17 janvier 2006

Honorable défaite

On aura à peu près tout dit quand on aura dit que l'ensemble de l'équipe a livré un très bon match et que notre engagement était entier.

C'est Fabien qui a ouvert le score, il s'agit de son premier but de la saison. Malheureusement contre son camp. Problème d'orientation bien regrettable. Mais aussi, à force de traiter toute la journée des instruments long/short ...

Ils ont marqué leur second but sur une frappe surpuissante décochée dans la surface (donc imparable vous l'aurez compris). Nous avons réduit le score par Franck G, d'une belle reprise du tibia (gauche).

Une mention spéciale à ceux qui ont accepté d'arbitrer : Franck G, Olivier et Ludo. A noter que régnait le meilleur esprit.

Laurent m'en voudrait de ne pas ajouter que, contre Ormodent, nous nous sommes montrés incisifs, que même après s'en être pris deux dans les gencives nous avons serré les dents, et que finalement nous pouvons qualifier notre engagement d'entier.

Pierre m'en voudrait de ne pas ajouter que dimanche l'OM a battu Rennes par 1 but à 0.


Fatal error: Undefined class name 'bbclone' in /home/pantheon/www/themes/default/template.php on line 126