Panthéon Football Club

mercredi 27 juin 2001

Appel de fonds

Mes amis,

l'heure est grave : notre estimé Capitaine et Président, Arnaud, me fait savoir que la DNCG nous demande de produire un plan de financement digne de ce nom, sous peine de rétrogradation.

Je ne sais pas ce que peut signifier la rétrogradation dans notre cas, mais ça fait peur.

Concrètement, nous devons faire face à une échéance de près de 3.000 francs avant début juillet.

Lire la suite

lundi 11 juin 2001

Fin de série

Nous avons le terrain lundi prochain 18 juin. Retrouvons nous y à partir de 20h, pour faire le point sur l'année prochaine, et accomplir nos derniers exploits footballistiques de la saison. Que les futurs démissionnaires soient assez aimables pour ramener leurs maillots : ils seront remis aux membres dirigeants au cours d'un cérémonial dont l'émotion ne sera pas absente

mardi 20 mars 2001

Sic transit gloria mundi

Mes amis,

on ne peut pas toujours être au top. Hier a marqué pour nous la fin de notre glorieuse série de une victoire consécutive. Coup d'arrêt brutal, sur le score sans appel de 4 à 0.

Je laisse ceux qui le souhaitent lancer le débat sur le thème du respect de son poste sur le terrain.

mardi 13 mars 2001

ALLELUIA

A l'avant, Jérôme et Philippe L. ; Au milieu, Benoît, Philippe P. et Arnaud ; En défense, François S., Philibert, Olivier et Christophe ; Dans les buts, moi.

Voici la liste des héros qui ont écrit hier l'une des plus belles pages d'Histoire du Panthéon FC.

Ceux qui savent compter l'auront remarqué : ils ne sont que 10.

C'est en effet à 10 contre 11 que nous avons remporté hier notre première victoire de la saison, par 1 à 0. Un but marqué par Jérôme en début de partie, que nous avons su préserver malgré les assauts répétés de nos adversaires, grâce au courage, à l'abnégation, et à la détermination de tous.

Lire la suite

mercredi 7 mars 2001

Bof

A la demande générale de Michel, qui frémit d’excitation à l’idée de découvrir le compte rendu de nos exploits (ce sont ses propres mots, je sais, il est touchant parfois), voici quelques mots sur notre match de lundi.

En gros, bof.

4-1 pour eux, et notre but est inscrit par un attaquant qu'ils nous avaient prêté.

Pour notre défense on peut dire que Gilles et le malheureux Fredéric se sont blessés, Fred plus gravement je crois (légère entorse cheville). Pas d'échauffement à mon avis, en tout cas il n'y a eu contact sur aucun de ses incidents. Exit les deux au bout de 10 minutes seulement. Ajoutons à cela que Thierry qui avait fanfaronné qu'il viendrait accompagné n'est pas venu du tout, donc on s'est retrouvé à 9. Avec deux blessés ça faisait 7.

Lire la suite

lundi 5 mars 2001

C'est rien de dire que j'organise

Chers joueurs du Panthéon

Fort de ma mission d'organisateur du match de ce soir, et désireux par ailleurs de travailler en toute transparence, je suis à même, grâce à votre bonne volonté à tous, de publier à 17h30 la liste des 11 joueurs qui ont confirmé leur présence ce soir! Dans un premier temps, je n'irai pas jusqu'à désigner d'office les places sur le terrain (en particulier parce que notre précieux gardien nous fait défaut ce soir et qu'il faudra tirer à la courte paille celui qui sera mangé).

Néanmoins, l'essentiel est là : nous serons 11. Si l'un ou deux d'entre vous n'ayant pas confirmé veut se joindre, il le peut donc, pour nous assurer quelques remplacements bienvenus. Sinon, que chacun vienne et se sente indispensable. Par ailleurs, ne vous étonnez pas de la présence d'un inconnu dans cette liste, Thierry m'a dit : "j'amène Desailly junior".

jeudi 1 mars 2001

Il n'est jamais trop tard

Beaucoup se sont étonnés de ne pas recevoir le compte-rendu du match de lundi dernier. A la vérité, les mots me manquaient pour exprimer mon émotion. Nous avons vu en effet un Panthéon opportuniste, qui a transformé à peu près toutes les occasions qui se sont présentées à lui, ou plutôt qu'il a su se créer.

Soulignons en particulier le formidable exploit de Laurent, qui a inscrit 2 buts. Ajouté à celui de Jérôme, cela fait un total de 3 (je détaille le calcul, non pas qu'il soit compliqué, mais c’est qu’on n'a pas l'habitude).Et quand je parle de buts, il ne s'agit pas simplement de ballons qui ont fait trembler les filets, il s'agit d'actions monumentales, qui ont fait trembler joueurs et spectateurs.

Lire la suite

Bilan et perspective

Michel,

tout d'abord laisse moi exprimer ma déception : la seule fois où tu ne fais pas un rapport de match circonstancié, c'est LE match où j'ai marqué deux buts, chose qui ne se reproduira plus jamais. Je suis consterné.

Ensuite, mon camarade Samuel en copie conforme confirme qu'il rameutera bien son équipe pour lundi soir prochain à 20h30 porte de la Chapelle. Je tâcherai lundi dans la journée de te donner des estimations du nombre de ses participants pour essayer d'ajuster le nôtre.

mardi 20 février 2001

Match du 19 février : Olivier a été fabuleux

Le match d'hier a été marqué par le plus fabuleux exploit jamais accompli sur un terrain par un joueur du PFC. Je veux bien évidemment parler du but marqué par Olivier dans la première mi-temps. Pour ceux qui n'ont pas eu la chance d'assister à l'événement, le récit que je peux en faire ne restituera qu'une fraction de la magie de l'instant, mais disons simplement qu'après avoir adroitement récupéré une balle au coin des 18 mètres, il adressa un tir enveloppé du pied gauche qui ne laissa aucune chance au gardien adverse. La trajectoire travaillée amena le ballon juste sous la barre transversale. Un seul mot : sublime.

Rappelons qu'Olivier est droitier. C'est du moins ce que l'on pensait avant de voir de quoi il était capable avec son pied gauche...

Malheureusement, l'émotion qui s'empara de toute l'équipe à la vue de ce prodige fit vaciller notre vigilance. D'où un score final en notre défaveur de 7 buts à 2. Mais à mon avis, un but comme celui-là, il compte pour 10.

Encore bravo, Olivier.

Match du 19 février : lourde défaite

Nous avons perdu par 7 à 2.

Il est probable que notre sur-effectif ait joué contre nous, l'équipe se trouvant fréquemment désorganisée par des changements multiples.



A part ça, à noter hier deux superbes buts de notre part. Le premier d'Olivier : un très joli tir enveloppé du pied gauche qui n'a laissé aucune chance au gardien adverse. Le second de Laurent, plein d'opportunisme face à un défenseur dont personne n'a encore compris la figure de style qu'il tentait dans ses six mètres, sous une pression réduite à 1 joueur dans sa moitié de terrain. Mais quel joueur, il est vrai.

Quant à la performance de notre gardien, qui donne traditionnellement lieu à bien des débats, la question est de savoir si elle doit être jugée à l'aune de ses arrêts, ou de son comportement lors des buts encaissés. Les partisans de la première mesure la jugeront bonne, les autres mauvaise. Le débat est ouvert.

mercredi 24 janvier 2001

Je suis sceptique

Laurent nous propose d’organiser un match contre l’équipe d’un de ses collègues de bureau.

Je n’ai de conseil à donner à personne, et je pense qu’il peut effectivement en parler à son pote. Mais je ne suis pas certain que nous serons assez nombreux (pour l'instant, 0 réponse à mon appel au peuple), et il fera probablement un temps dégueu.

Je ne veux pas être décourageant. Simplement lucide.

mardi 23 janvier 2001

Le Père Noël n'a rien pu faire

Considérant les mauvais résultats accumulés depuis maintenant plus de 2 ans, certains suggéraient que nos maillots étaient maudits. Prêts à tout tenter pour enrayer la spirale de la défaite, nous avons investi dans un nouveau jeu, frappé du logo de notre nouveau sponsor : Océania Voyages.

Ce qui fait plus rêver que Immobilière de Furstenberg, vous en conviendrez.

Lire la suite

mardi 16 janvier 2001

Match à Sevran

Plusieurs raisons de se réjouir : - Le match, qui avait lieu à Sevran, a permis à Thierry de nous demander si Pascal viendrait. Plusieurs d’entre nous ont ri. Et c’est ça qui est réjouissant, car cela prouve que nous formons une vraie équipe. - Nous étions le nombre prévu au rendez-vous Porte de la Chapelle, et nous sommes tous arrivés à bon port à Sevran. Comme une vraie équipe. - Malgré un terrain à la limite du praticable, aucun de nous ne s'est blessé. - L'ensemble de l'équipe a fait preuve d'une grande combativité et d'une solidarité émouvante. Comme pour la blague de Thierry.

Des regrets toutefois : Le score de 5 à 0 en notre défaveur est plus lourd que ce à quoi nous aurions pu prétendre.

La semaine prochaine c'est chez nous.


Fatal error: Undefined class name 'bbclone' in /home/pantheon/www/themes/default/template.php on line 126