Le PFC a misé sur une composition inédite, à savoir:
MALphonse Areola au but
Daniel Alviet à droite
Thiago Lolo et Kimpemgégé dans l'axe
Laywin Kadzawa et son bonnet loufoque à gauche
Oliv Verratti le tacleur fou et Imad Reubiot à la récupération
Julien Dragster en meneur
El matador Edinson Cabansi en pointe avec Beko Senior (1 km parcouru sur l'ensemble du match) à gauche et Jamil Mbarré à droite.

Les remplaçants ayant apporté une grinta utile aux moments adéquats:
Javbez Pasfoiré et Ahmedquinhos.

Pierre Sakai a invoqué une blessure diplomatique afin de ne pas participer à la fougue parisienne du soir, son coeur olympien lui refusant.

Le PFC n'a pas refusé le jeu et essayé de sortir proprement les ballons en proposant du mouvement. Cependant, nous fûmes cueillis par un but adverse qui aurait pu semer le doute. Il ne fallut que quelques minutes aux Oranjes grâce à une excellente conservation de balle de Cabansi suivie d'une passe décisive pour Imad Reubiot monté aux avants postes pour soulager les siens et l'actionnaire Marwan à deux doigts de vendre le club sur le boncoin.fr.
Il en mangea même son bonnet quand ce fourbe de Cabansi doubla la mise pour le PFC avec une accélération et une robustesse digne de ce cher Didier Drogba de notre Pierrot.

Score de 2-1 à la mi-temps ! Discours du Capitaine Alviet pour remobiliser les joueurs sous les yeux du Prince et de Rui la future recrue du mercato hivernal.

Patatra: retour catastrophique en seconde période avec l'égalisation rapide des adversaires sur une perforation plein axe permettant à leur avant centre de placer une Titi Henri à MALphonse sorti tardivement.

MALphonse a réalisé tellement de parades insoupçonnées ou académiques que les adversaires n'arrivaient plus à trouver la faille. Il fut bien aidé par une défense hermétique menée d'une main de maître par Thiago Lolo.

Suite à la rigueur du gardien du stade très attaché à l'écologie et aux économies d'énergie, une extinction des projecteurs est automatique à 22h00. De ce fait, l'arbitre juge que le match convient de se terminer sur ce score de 2-2 et propose la fameuse séance de tirs au buts.

Après le choix des 5 tireurs panthéistes et la concertation entre Alviet et MALphonse sur le fait de débuter la séance, notre capitaine remporte le toast.



Premier tireur:
Beko Senior easy.

Premier tireur adverse:
MALphonse ne peut rien.

Deuxième tireur:
Cabansi du gauche imparable.

Deuxième adversaire:
Glissade grâce au regard envouteur de MALPHONSE, poteau!!
Avantage pour le PFC.

Troisième tireur:
Alviet facile.

Troisième adversaire:
MALphonse frôle le ballon et l'exploit.

Quatrième tieur:
Dragster plein axe à l'allemande.

Quatrième adversaire :
Imparable.

Cinquième tireur:
Si Mbarré marque le Panthéon passe.
Bim c'est dedans !

Qualification du PFC, les fêtes ont bien engraissé l'effectif mais également alimenté les cellules grises car la cohésion et l'envie étaient au rendez-vous en ce 8 janvier 2018 !

Ici Porte de la Muette, à vous Boulogne.