Grace Michel : C’est surprenant les réflexes de cet homme dont il est difficile d’imaginer la vivacité au premier regard, mais quand il repousse le ballon avec un geste brusque aussi souvent c’est pas du hasard c’est un talent ! alors pour le plaisir des yeux, pour le moment de frayeur c’est toujours un plaisir les arrets reflexes de l’ami Michel.

Grace Ahmed : L’ouvrier du foot l’œuvre, le laborieux devenu artiste au fil des matchs, des tentatives, des efforts dans son couloir, sa principale qualité selon moi c’est qu’il ne sous-estime aucune tache il aime autant défendre, que centrer, courir ou tacler ….. Si il existe un coté précieux chez ce gars c’est juste une illusion qui se limite la mode. Sur le terrain son style reste parfait mais il s’arrache et honnêtement c’est un exemple, dans l’attitude et la progression.

Grace moi : Oui je ne pratique pas la fausse modestie, je porte mon sac de merde dans l’échec, je prends mes responsabilités dans la difficulté alors quand je suis content de moi …… je kifff. J’ai bien communiqué avec le reste de la défense, face aux qualités techniques des attaquants j’ai bricolé avec mes moyens, du vice, de la vitesse et un jeu simple au sol. Au final je mesure ma perf au dégout des attaquants adverses…. et leurs regrets sont mes succès.

Grace Lolo : Quel retour en force ! une pointe de vitesse impressionnante, une détermination dans ses interventions, une progression dans ces relance bref le Laurent que je connais avec une pointe de maturité en plus. Quand les évènements du match n’étaient pas en notre faveur il montré beaucoup de sérénité du détachement même. La panique c’est contagieux mais la sérénité aussi alors disons que c’est l’ambiance sereine entre nous qui a créé cette sérénité que j’aime lire dans le regard de celui qui partage la def centrale avec moi.

Grace Pierre : Qui est un vrai bon joueur de duel, j’ai pas de stat mais en croisant mon point de vue avec d’autres j’ai constaté que je suis pas le seul l’avoir remarqué. Notre foot reflète toujours une part de nous, Pierre est un homme fiable, dans sa vie en amitié… Il est clairement au service de l’équipe il ne triche pas ! jamais ! il a reculé en défense pour des raisons qui dépassent ma mémoire, et il se comporte comme si c’était son poste naturel, un autre poste il offrira autant l’équipe.

Grace Jamil : Qui sait garder le ballon, allonger plutôt que dégager, encourager et comprendre les limites des moins techniques d’entre nous. Les limites je vais parler des miennes, durant le match il a toujours proposé une solution de passe m’offrant une situation confortable quand j’ai le ballon. Le 6 qui sait quand venir vers ses centraux c’est comme avec une fourchette la place des baguettes …..ça fais moins de taches.

Grace Anis : L’auteur d’un des plus beaux buts de la saison lors d'un précédent match nous rend heureux ! il est au charbon comme d’hab mais la confiance aidant il est un plus offensif incontestable et pas que ce lundi. Et puis de plus en plus nous avons une vraie animation au milieu avec redoublement de passes …..et c’est l’un des bâtisseurs de ce truc.

Grace Ghislain : Il aime faire de bonnes affaires, et même si ses nouvelles chaussettes un euro recouvrent presque entièrement ses protèges tibias, la vraie bonne affaire qu’il réalise c’est son doublé. Merde un doublé!!! et c’est pas sa première, l’an passé sauf erreur il a mis un triplé ! alors Bez continue de réaliser de bons coups !

Grace Sylvester : Un autre acteur de l’animation, dispo sans ballon, et vif avec, chose plus rare avant son arrivée dans le groupe. II prend pas mal de coups également, quand on est vif c’est le prix payer, le con en face est plus facilement en retard arrachant un bout de cuisse ou de cheville ici ou la. Après chaque match j’ai envie de lui dire bon rétablissement.

Grace Olivier Gatuso : Qui débute très bien le match au milieu, donne son max, gène, multiplie les courses et donne le ton dans l’agressivité que nous devons avoir ! Souvent sa manière de combattre oblige les autres suivre le rythme, c’est un Kosovar au sens noble. Il laisse pas sa part, son message : -« tu passe pas ! j’vais te faire chier ! te pourrir te dégouter de ma zone !... » Et ça sans dire un mot, c’est son message corporel au foot. Finalement si, il laisse sa part mais ses potes, sur la touche il laisse les autres jouer, altruiste il se dit- " ça fonctionne bien je ne bouge rien !" au dépend de son temps de jeu perso.

Grace Damien : Roi des airs et du ciel, il avertit d’une première tête que ce soir il va en caler une ! Sur un centre d’Abdul je pense, il s’élève au-dessus de la masse de joueurs dans la surface et la balle lèche le poteau mais c’était que l’avertissement. Sur un corner c’est la transversale qui est léchée. Il termine avec une tête plongeante venant conclure son bal aérien d’un but mérité au vu de sa domination dans les cieux.

Grace Abdul : L’homme qui est capable pour l’équipe de changer ! Il a pris l’engagement de ne pas parler et de se concentrer pour être plus efficace. C’est une réussite totale son but en première mi-temps est d’une parfaite exécution, contrôle, élimination, frappe ambiance FIFA 17 le ralenti en moins. Mais bizarrement, c’est la qualité et le nombre de ses centres qui m’ont le plus impressionné, je sais qu’il peut se construire un but seul j’avais déj vu, mais il été capable de trouvé Bez, Damien…. Offrant plusieurs occasions franches aux autres avec plus ou moins de succès, et si nous avions été un peu plus efficaces il aurait pu prétendre a 5 ou 6 passes D.

Nous aurons « un homme du match » un jour, mais pas lundi dernier ! Lundi dernier l’homme du match c’est nous, c’est la capacité de communiquer calmement, l’envie collective de kiffer, la concentration, la détermination, nous avons des buteurs, des tacleurs, des courreurs, des dribbleurs, des passeurs mais le meilleur c’est nous.