Il veut en venir ou Dizuit avec son Smith et wesson, sa main invisible etc... on parle de foot ou bien? Non je veux pas parler de foot ici mais de relations humaines et d'esprit d'équipe (eh! pas bete regarde le titre du billet tonton!) Ne tournons plus autour du poteau rose (pot aux roses pour les puristes) (eh repas bete! le jeu de mot dédicacé a Michel), mon propos est de souligenr l'etat d'esprit un peu particulier que je ressens au sein du club. En effet nous avons tous noté une nette amelioration voire une révolution au niveau de l'organisation de notre club, structure pyramidale rigide, cotisations payées, tenue correcte exigée, nombre de joueurs adéquat, survet sous les short absents( jusqu'à nouvel ordre), défaite illogique, match nul, très nul. Tout cela est de très bonne augure et laisse présagér du meilleur pour les temps a venir. Nous devrions tous jubiler, (j'en vois certains déja sortir le rouleau de sopalin), pourtant quelque chose cloche dans ce trop plein de signes de bonheur collectif. Je ressens en effet une sorte de tension avant le match, je n'arrive pas détendu sur le terrain, ce qui m'ennuie c'est que ce n'est pas une pression liée a l'adversaire ou a l'enjeu, bien que nous évoluions dans les plus hautes strates du foot loisirs d'ile de france, avec des enjeux économiques démentiels et des perspectives d'evolution footbalistique insondables. Non c'est une pression adossée a je ne sais quel rapport entre nous, l'impression que lorsqu'un but est marqué nous ne sautions pas de joie comme des gamins, que l'on s'arrete de jouer en plein match pour souligner une erreur indivuduelle, que l'on puisse commenter en direct une action (alors que les collegues se tapent), de démotiver certains de ses coequipiers en les sortant de leur match par des critques pas constructives.....

Et puis l'etat d'esprit du jeu qui consiste a balancer les ballons le plus loin possible pour que 20% de l'équipe puisse jouer chez l'adversaire, d'ou l'idée de la main invisible, nous ne gagnerons rien a ce que les individualités ne se mettent pas totalement au service du collectif. Nous avons progresser dans un tas de domaines il me semble essentiel de continuer dans cette voie et faire en sorte que nous ne ressentions QUE l'envie de se retouver le lundi sans crainte ou sans envie de quitter le vestiaire precipitamment.

Pourqui ne pas envisager de s'echauffer ensemble (Quoi s'echauffer mais il a peté un cable le mec!!!!). En ce qui me concerne je suis très heureux de partager ce moment du lundi soir avec vous, je pense que chez certains c'est meme la pierre angulaire de la semaine et j'aimerai que ce moment reste cet instant de joyeuses retrouvailles. Pourquoi n'organiserions nous pas une petite soirée pub ou resto ou autre our resserer les liens et parler survet sous jacent?

Trève de tremolos dans la voix, en relisant ce texte que j'ai la flemme de remanier je me rends compte que tout ceci est un ressenti très personnel et que finalement il ne concerne peut etre que moi, et c'est donc sans doute a moi meme de faire des effort plutot que d'en demander a l'equipe, mais ce lieu est peut etre aussi l'endroit ou peut s'exprimer la main invisible ou l'interet indivuel peut servir l'interet de tous!

Esprit es tu là?