L'équipe était pour le moins inédite, à part nos valeureux latéraux Ahmed et Twixx et notre avant-centre Damien qui était de retour pour l’occasion. Devant votre serviteur qui œuvrait dans les buts – et qui devient au fil du temps la doublure "officielle" de l’inégalable MAL - veillait une charnière new look mais très très efficace : Selim et Moussa. Devant eux, au mitard, Momo et Pierre. Les deux ont fait un match plein tout en abnégation. Pierre n’a pas hésité à redescendre en charnière centrale pendant les 15-20 dernières minutes après la sortie de Selim sur blessure. Momo quant à lui a multiplié les courses vers l’avant pour aider Karim placé en soutient de Damien. Damien qui dans le même élan que Pierre est redescendu au milieu après la sortie de Selim.

Sur les côtés on retrouvait Eddy et Radwan. Ils ont tous les deux beaucoup couru et ont su, avec Karim, presser pour garder le ballon chez l'adversaire. Radwan a même poussé le pressing jusqu’à son paroxysme en contrant une frappe de l’un des défenseurs adverses. La balle a fini sa trajectoire contrariée dans les buts. 1-0 à la mi-temps. A noter également une belle occasion sur une frappe de loin d’Eddy en première mi-temps toujours. Il a d’ailleurs utilisé sa « frappe de mule » pour relayer Moussa sur les dégagements de 6 mètres. Il a en effet fallu suppléer le gardien dans cet exercice car sa frappe de « rouge gorge » a bien failli nous mettre dans l’embarras par deux fois…

En deuxième mi-temps nous avons bien défendu même si lorsque nous nous somme retrouvés à 10 ce fut plus difficile. Je note que nous n’avons pas été très « glamour » dans le jeu mais très solidaires, comme jamais encore cette saison. Comme dit Moussa, je crois, nous nous étions « embourgeoisés » ces derniers mois. Nous avons retrouvé depuis quelques matchs des comportements plus en adéquation avec notre niveau technique. Enfin, contre le cours du jeu il faut l’avouer, nous avons porté le score à 2-0 alors que nous étions 10. Un coup de pied arrêté de Karim déposé sur la tête de Damien et hop c’était bouclé. Comme je vous l’ai dit « abnégation » et « efficacité » furent les mamelles qui nourrirent notre victoire.

Outre la victoire, je retiendrai aussi de cette soirée le froid de canard, -4°quand on est gardien on s’en rend bien compte, et enfin le retour dans nos pénates c'est-à-dire dans le 17-18e. Damien et Pierre partirent ensemble et Eddy partit en chevauchant son scoot rouge de star. Plutôt que de rentrer en métro depuis le 20e, TOUT le reste de l’équipe est rentré dans le camion de Twixx. Selim, blessé, et Ahmed prirent place devant avec le proprio de camion frigo. Les 5 autres s’entassèrent à l'arrière, assis sur des cartons de fournitures pour pizzas. Eh bien croyez le ou non, on n’a pas vu passer le temps pendant ce demi-tour de périph. Bien sûr il n’y avait pas de fenêtre, bien sûr il faisait froid, bien sûr en cas de coup de frein intempestif on aurait eu de belles bosses, mais on avait de la place, beaucoup de place et c’était fumeur… Aquarium Aquarium…

Avec tout ça je me demande encore pourquoi Radwan a comparé ça à un voyage en TGV ? Faudra qu’il m’explique. Moi j’ai trouvé ça BEAUCOUP plus cool que le TGV. Pour un peu on serait bien reparti pour un tour… de périph’.

On peut penser que pendant quelques jours les pizzas de DPS seront parfumées de manière un peu bizarre. Ce goût un peu étrange, c'est le goût de la victoire.