Quelques mots sur Olivier avant tout. Milieu récupérateur d’une grande efficacité, il voue une admiration sans bornes à Gennaro Gattuso. Ses admirateurs peuvent d'ailleurs lui écrire à : gattuso@pantheonfc.fr

Le reste du monde aussi d'ailleurs.

Comme son modèle, il affiche de solides qualités footballistiques et une allure ramassée. Quel que soit le score, il est toujours présent de la première à la dernière minute du match. Et même après, lorsqu'il s'agit de remuer une équipe jugée trop amorphe (cf. le billet "Des peigne culs", du 23/01/2007).

Voici rapidement brossé le portrait d’un homme dont rien ne pouvait nous laisser penser qu’il fréquentait une esthéticienne. Ou en tout cas pas dans le cadre de sa fonction d’esthéticienne. Non pas que son allure soit inesthétique, loin de là, il s’habille même avec une recherche évidente, mais nous étions plusieurs à ne pas le voir franchir la porte d’un institut de ce type.

Révélation donc sous la douche, lorsque, sur la remarque d’un d’entre nous il nous a parlé de Jennifer. Quelle remarque, je ne le dirai pas. Je veux bien aller dans le ragot et le futile, je n’en suis pas encore au vrai trash.

En tout cas, les relations entre Olivier et Jennifer ont l’air excellentes. On peut même parler de complicité. « Pile poil ». C’est en tout cas ce qui ressort de ce qu’Olivier nous a raconté.

Mais, je l’ai dit, je n’irai pas trop loin dans les révélations. N’oublions pas qu’Olivier est père de famille. Je ne ferai donc pas état ce qu’il nous a dit des activités de Jennifer. Surtout que le plus intéressant est sans doute ce qu’il ne nous a pas dit.

Restons donc dans le factuel : apparemment Jennifer travaille dans cet institut pour se payer le permis. Il semblerait que cela lui prenne un peu de temps et que les échecs s’accumulent. Evidemment, Olivier, qui n’a pas sa langue dans sa poche qui a son franc-parler, s’en est gentiment moqué. Elle lui a répondu qu’effectivement elle avait du mal, mais qu’elle avait l’excuse d’être blonde.

Si elle a de l’humour, en plus des qualités qu’Olivier a très délicatement évoquées, on comprend que les relations entre eux soient au beau fixe. Nous pouvons donc être surs que le Gattuso du Panthéon n’a pas fini de fréquenter cet institut. Ira-t-il jusqu’à convaincre certains de nos coéquipiers de l’y accompagner ? L’allure générale de notre équipe aurait tout à y gagner.

Merci Olivier.
Et bravo Jennifer.