Rien ne fut marqué pendant la deuxième période, le score restant donc de 1 partout..

Malheureusement, mon compte-rendu ne s'arrête pas là, car il y eut une troisième période. Contre toutes les lois du sport. L'intention avouée de nos adversaires était de faire tourner leur effectif. Ils étaient 17, nous étions 12. Ce qui signifie qu'au moment d'aborder la troisième période, chacun d'entre nous avait dans les pattes en moyenne 50% de temps de jeu de plus qu'eux (ces calculs excluent les goals, qui n'ont pas tourné). En début de saison, cela compte, et les approximations commises dans cette troisième période sont largement attribuables à ce surcroît de fatigue.

Le score final est de 3 à 1.