Le pauvre Arnaud s'est un peu planté pour hier.

En fait, on devait à l'origine jouer chez ceux qui sont forfaits, et non pas les recevoir chez nous. Donc on n'avait pas le terrain. Après quelques minutes à nous lamenter et à insulter Arnaud (mais on n'y a pas passé trop de temps ça ne servait pas à grand chose et il n'était pas là), nous sommes partis sans attendre les derniers arrivants.

Désolé.

La semaine prochaine c'est en coupe, chez nous.